Posted on Laisser un commentaire

MARIE-CLAUDE MORIN DÉNONCE LA RÉFORME DE LA LPEN

Les modifications à la Loi sur la protection des eaux navigables auront des répercussions néfastes sur nos cours d’eau, estime la députée

SAINT-HYACINTHE — Avec la réforme de la Loi sur la protection des eaux navigables (LPEN) qui élimine la protection environnementale des eaux navigables, le gouvernement conservateur abandonne purement et simplement les lacs et les rivières du Canada, dénonce la députée de Saint-Hyacinthe―Bagot, Marie-Claude Morin.

« Depuis le 4 décembre dernier, 99,9% de nos rivières et 99,7% de nos lacs ne sont plus protégés. Vous ne le saviez pas? Vous n’êtes pas les seuls. Le gouvernement conservateur a dissimulé ce saccage de nos ressources aquatiques dans les 400 pages de son projet de loi omnibus C-45 adopté le 4 décembre dernier », a déploré Mme Morin lors d’un point de presse aux abords de la rivière Yamaska.

Texte complet ici